LA BOUTIQUE

Les derniers lots vendus en ligne...

 

Lettre 1910 Autographe Edwige GARBOWSKA femme de Samuel L.GOLDENBERG un survivant du TITANIC en avril 1912...
 
Lettre-correspondance en date de 1910 écrite et signée par la Comtesse Edwige GARBOWSKA (d'origine polonaise), femme de Samuel L. GOLDENBERG (1864-1936) " un survivant du naufrage du TITANIC le 14 avril 1912 à 23h40 heure locale ", courrier adressé pour son amie Madame Potier de La Ferrière.
 Correspondance de 4 pages de la Comtesse Edwige GARBOWSKA (2° femme de L. GOLDENGERG, divorcé en 1916 de Nella L. GOLDENBERG (1876-1947) également rescapée du TITANIC, le couple marié n'y a pas survécu...) écrit de l'Hôtel "Annonciata" depuis Menton, ce 7 janvier 1910 pour son amie Louise POTIER DE LA FERRIERE à Rennes.
 
Samuel et Nella (sa première femme) Goldenberg étaient un New Yorkais, miraculeux rescapé du Titanic. Samuel fut victime d'une fatigue visuelle persistante, qui se transforma rapidement en cécité complète. Le couple Goldenberg ne résistera pas à l’après-Titanic. Nella retourne à New-York, et Samuel, désormais Niçois de coeur, rencontre la Contesse Edwiga Garbowska, qu’il épouse en 1923 Samuel restera dans l’ombre tout un mois, soigné à l’hôpital Pasteur, avant –second miracle- de recouvrer la vue. Forte personnalité que cette comtesse polonaise qui se fait appeler Edwige, possédant de nombreuses propriétés à Nice et qui, pendant la première guerre mondiale, fut infirmière en chef à l’hôpital militaire de Monte-Carlo. Le couple s’installa à Cimiez, villa Yada, et un an après leur mariage, réalise le voeu de Samuel Goldenberg : créer à Nice une Cité des Aveugles. il légua tous ses biens aux aveugles et leur voua sa vie…de ces villas appartiennent encore aux descendants de ces familles touchées par le handicap.

  

 

Lettre-Autographe AN 12 (1804) de Claude AMBROISE REGNIER (1746-1814) Ministre de la Justice, Circulaire écrite du Ministre de La Justice de Napoléon I (4 pages)...

Circulaire originale écrite et signée du 13 mars 1804 ou 22 ventôse AN 12 à PARIS par le : Ministre de La Justice Claude Ambroise REGNIER (1746 - 1814)Duc de Massa, homme politique français Napoléon le nomme grand-juge et ministre de la justice (Garde des Sceaux) le 27 fructidor an X (14 septembre 1802), fonctions qu'il conserve jusqu'au 20 novembre 1813.

. Histoire du document-circulaire: ce 22 ventôse an 12 (ou 13 mars 1804), le Ministre de la Justice en poste depuis 1802: Claude Ambroise REGNIER Duc de MASSA décide à Paris (sûrement à la CHAMBRE DES NOTAIRES DE PARIS situé apparemment au GRAND CHATELET avant 1803) d'écrire une CIRCULAIRE qui fera date auprès des "Aspirants Notaires" en leur créant UN CERTIFICAT dit de "Qualité" (avec toutes ses attributions qui s'en suivent) en 3 articles; ce manuscrit de 4 pages est l'Unique et original document dont suivront par la suite un tirage d'Imprimés qui seront diffusés dans toute la République (Tribunaux de France, Administration de Justice...)

Photo-carte: "OFFICIER de l'Infanterie" du second empire - Guerre de 1870...

PHOTO-CARTE de "CH. KUSIAN", photographie à Strasbourg d'un OFFICIER de l'infanterie période Guerre 1870 (photo prise entre 1852-1870): Tout commence avec André Adolphe Eugène Disdéri (28 mars 1819 à Paris - 4 octobre 1889 à Paris) photographe français, qui déposa le brevet de la photo-carte de visite en 1854. Il mit au point un appareil photographique multi-objectifs qui permettait de réaliser plusieurs poses simultanément sur un même négatif lors d'une même séance de prise de vue. Par là-même, il réduisait le coût de production de chaque photographie, et la photographie pouvait devenir financièrement plus accessible. Il contribua ainsi à l'essor de la photographie et la rendit plus populaire. .

Photo-carte de visite, personnage à déterminer (recherches à faire) en tenue d'Officier d'infanterie grade de lieutenant ayant participé à la Guerre 1870-1871.

L'infanterie est l'ensemble des unités militaires devant combattre à pied, le soldat étant appelé fantassin. Un régiment était composé de 2400 hommes, un peu avant 1870 la France disposée de 100 R.I et au début de la Guerre de 7 corps d'armée (chacun était composé de 3 à 4 R.I + 1 de cavalerie).

Mais aussi...

de nombreux lots à partir de 1.00 € de toutes les époques, pour toutes les collections,  vente à prix nets permanente également.

 

" Au amoureux, passionnés qui comme moi et depuis de très nombreuses années sont émerveillés par le formidable Monde des timbres, vielles lettres, monnaies et parchemins encore cachés dans nos vieux villages ou ailleurs, ils ont encore bien des choses à nous raconter..."

Lettre 1698 en "FRANCHISE" du Seigneur de LA GARDE, par chevaucheur, indice 22 (POTHION) ayant aussi la fonction de militaire: Lieutenant-Capitaine de la Garde Française du ROI Louis XIV (2 pages)...

Seigneur de LA GARDE de CHAMBONAS Henri Joseph (1640-1729) pour le Docteur Médecin DE FRESSIMOT = lettre envoyée en "FRANCHISE" + autographe du Lieutenant-Capitaine de la Garde Française du ROI Louis XIV à propos d'un Mémoire que le docteur devra rendre avant une date bien donnée en mars de l'année...